Les news du Faso

Les news du Faso

Le départ raté de Ablassé Ouédraogo à la course pour la présidence du Faso

"J'ai toutes mes chances de devancer, au soir du 11 octobre, mes concurrents à cette présidentielle. J'ai trois atouts principaux. Je suis Moagha du plateau central, et les Mossis sont une forte composante du Burkina Faso. Je suis aussi musulman, ce qui n'est pas rien dans un pays où 70% des gens le sont également. Enfin, comme je vous l'ai dit, j'ai un vaste réseau de relations utiles dans le cadre de la diplomatie de développement que nous souhaitons mettre en place". Il s'agit là d'un extrait de l'interview accordée à Jeune Afrique par Ablassé Ouédraogo, homme politique burkinabè, président de Le Faso autrement, déclaré candidat aux élections présidentielles du 11 octobre prochain.

Longtemps respecté, Ablassé Ouédraogo vient de signer son suicide politique à travers des propos condamnables pour deux raisons principales. S'il est vrai qu'un président doit avoir "un vaste réseau de relations utiles dans le cadre de la diplomatie de développement", il est dangereux et même suicidaire d'affirmer  haut et fort qu'être moagha du plateau central est un atout pour sa candidature. En cela, la présidence du Faso est-elle uniquement la chose des mossi du plateau central ou les mossi de manière générale ? NON. Même si ces mossi sont une forte composante de la population burkinabè, sont-ils les burkinabè ? NON. Sont-ils les seuls militants et sympathisants du parti de Ablassé Ouédraogo? NON. De plus, Ablassé Ouédraogo estime que son second atout est d'être musulman. M. Ouédraogo, êtes-vous le seul candidat musulman? NON. Est-ce vous seuls que les musulmans vont voter? NON. N'avez-vous pas besoin des voix des Chrétiens et autres animistes ? 

A cette allure, des déclarations ethnicistes et à connotation religieuses sont dangereuses pour le Burkina Faso. Si c'est sur cette base sectaire que Ablassé compte battre sa campagne, qu'il reste au Plateau central et qu'il fasse la cours aux musulmans uniquement. De plus les autorités en charge de la sécurité intérieure doivent auditionner ce monsieur et exiger de lui qu'il se dédise en public.

Lire l’intégralité de l’interview sur omegabf.net




09/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres